Soleils Couchants Hugo Explication Essay

Analyse d’un poème : « Soleils couchants-Victor HUGO »

1. Soleils couchants
Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées; 
Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ; 
Puis l'aube, etses clartés de vapeurs obstruées ; 
Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !
Tous ces jours passeront ; ils passeront en foule 
Sur la face des mers, sur la face des monts, 
Surles fleuves d'argent, sur les forêts où roule 
Comme un hymne confus des morts que nous aimons.
Et la face des eaux, et le front des montagnes, 
Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes 
Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.
Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête, 
Je passe, et, refroidi sous cesoleil joyeux, 
Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête, 
Sans que rien manque au monde immense et radieux ! 

Victor Hugo

2. Contenu général du poème
« Soleils couchants » décrit, compareet met en opposition le jeunesse éternelle de la nature, sa capacité à se renouveler continuellement et la courte vie de l’homme, sa condition. Ce poème engendre également une réflexion sur la fuitedu temps et son influence sur la nature et l’homme.

3.

4. Analyse littéral du poème
* Le titre  fait référence à la journée qui se termine, au temps qui passe. Dans le poème , ontrouve également : « le soleil s’est couché ce soir ».

* Champ lexical du temps ,spécialement dans le 1er quatrain, avec :soir,demain,soir,nuit,aube,nuits,jours,temps,jours,vieillis,rajeunissant,jour.
 Avec les mots « soirs, nuits, aubes, jours » le temps est envisagé de manière suivi. Plusieurs énumérations des différents moments de la journée avec les articulations chronologiques « Et »,« Puis » (anaphore) qui répété dans un même quatrain met en valeur la rapidité du temps. Elle rythme la strophe.
Il y a utilisation du futur dans des verbes de mouvement « viendra, passeront,...

Soleils Couchants (Victor Hugo)

Le texte que nous allons étudier est "Soleils Couchants", extrait des Feuilles d'Automne de Victor Hugo, écrit le 22 novembre 1829. C'est une poésie lyrique, écriteen alexandrins. C'est aussi quatre quatrains à rimes croisés. Ce poème parle du temps qui s'écoule et de la place de l'homme et de la nature danc ce temps. Comment apparaît le "moi" romantique ?Dans une première partie nous étudierons la méditation sur le temps puis nous verrons l'adieu de l'auteur.

Le poème est une méditation sur le temps. Dans plusieurs vers et surtout dans les dixpremiers, on retrouve une figure d'insistance. En effet, il y a une accumulation de termes : "l'orage, et le soir, et la nuit,/ et ses clartés", "Puis l'aube/puis les nuits, puis les jours", "et la face deseaux, et le front des montagnes", "sur la face des mers,sur la face des monts". Cela provoque un effet d'amplification. Les répétitions des termes "jours" et "nuits" sont très présents : vers 4, vers5 et vers 13. C'est aussi une figure d'insistance et cela rythme la phrase et souligne l'obsession de l'auteur. Toutes ces figures de style font référence au temps qui s'écoule et imitent la vitessedu temps qui passe.
Le poème est composé de deux parties. En effet, il parle de la nature puis de lui. La poésie commence par une phrase exclamative et se termine par le même type de phrase. Le thèmequi domine est celui de la nature car il y a son champ lexical : "mers", "monts", "fleuves", "forêts", "campagnes", "bois". De nombreux adjectifs qualifient la nature : "ridés et non vieilis","rajeunissant". Il compare les effets, les conséquences du temps sur la nature. Donc il médite sur le temps. Cependant, on peut remarquer qu'il ne se pose pas beaucoup de questions puisqu'il n'y a aucunephrase interrogative. C'est comme s'il était sûr de ce qu'il disait.

Le poème est aussi un adieu que l'auteur fait. Au début du poème, il s'intéresse tout pariculièrement au temps et à la nature ;...

0 Replies to “Soleils Couchants Hugo Explication Essay”

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *